top of page

1/Commençons ensemble

Il peut sembler curieux de démarrer votre jardin en janvier, lorsque le sol est gelé ou recouvert d’une couche de neige. Cependant, c’est exactement le bon moment. Vous n’aurez même pas à quitter la maison pour le faire. Et nous vous aiderons à faire chaque pas avec la nature grâce à notre série Jardinage. C’est le premier d’une longue série de courriels que nous enverrons au cours des prochains mois. Chaque message vous guidera, étape par étape, à partir du livre Le Jardin de Perelandra de Machaelle Wright, pour vous aider à établir, ou rétablir, et entretenir votre jardin – qu’il s’agisse d’une seule plante sur un rebord de fenêtre ou de toute votre prairie. Commençons donc par expliquer pourquoi vous feriez l’effort maintenant de vous associer à la nature pour votre jardin et votre environnement en partageant ce message personnel de Machaelle. Nous serons de retour la semaine prochaine avec la deuxième partie de cette série. Si vous êtes motivé maintenant et que vous souhaitez continuer aujourd’hui, par tous les moyens, continuez sur votre lancée ! Tout est là pour vous.




"Au fil des ans, on m’a demandé ce que le jardin Perelandra signifiait pour moi. J’ai du mal à croire que la question soit même posée, et j’ai eu du mal à trouver une réponse sur le moment à part : « N’est-ce pas évident ? ». Des amis disent que je suis naïve de croire que c’est le cas. Maintenant, c’est une question encore plus difficile pour moi. Mon partenariat avec la nature s’est élargi pour inclure de nombreux types de jardins, certains poussant dans le sol et d’autres que j’appelle des « projets » qui ne se développent pas dans le sol. Par exemple, le livre "Le Jardin de Perelandra" est effectivement un jardin pour moi. Peu importe le type de jardin dans lequel je travaille, je compte toujours sur mon partenariat avec la nature pour me donner les informations vitales dont j’ai besoin pour atteindre avec succès les buts de chaque jardin. Donc consciente de cette expansion de mon travail, voici ma dernière tentative pour vous dire ce que le partenariat signifie pour moi et pourquoi je me sens impliquée.


Mon partenariat avec la nature est toute ma vie et c'est mon cœur. La nature est mon ami très cher, mon professeur et ma clé vers l’univers. J’en tire mes questions, mes réponses, mon approche et ma direction. Ma façon de vivre découle de ce que j’ai appris et vécu dans et par notre partenariat. C’est mon accès à la vérité et à la loi naturelle universelle. Et mes jardins en sont la démonstration qui se manifeste sous mes yeux. C’est pour moi la preuve que la vérité et la loi universelle traversent toute la réalité – et cela inclut n’importe quel jardin. Mon partenariat m’a appris le vrai pouvoir – le mien et celui qui est contenu dans toute vie autour de moi. À propos de l’égalité. À propos de l’équilibre. À propos du travail d’équipe sur le même plan. Avec la nature, j’ai connu différents environnements et situations où l’accent est maintenu sur le bien-être des parties individuelles ainsi que sur la santé, l’équilibre et le bien-être de l’ensemble. Et j’ai obtenu des résultats extraordinaires grâce à cette focalisation. La nature me relie au grand tout. Cela me permet de faire l’expérience de la réalité au-delà de l’espace et du temps. Cela m’a appris que la vie est vraiment au-delà de la forme des cinq sens et que la forme (cinq sens et au-delà) est l’essence de la vie elle-même. À partir de là, j’ai radicalement changé ma façon de penser, ce que je sais, mes actions, la façon dont je perçois la réalité et ma vie.


Avec un peu de chance, la nature et moi vous avons inspiré. Vous sentez que le moment est venu de commencer un jardin. Tout de suite. Demain, il est trop tard. Bien sûr, vous aimeriez travailler directement avec la nature dans votre nouveau jardin, mais peut-être que cette notion vous a submergé. Et les aspects pratiques du démarrage d’un jardin vous ont également submergé. Ensuite, il y a la taille du "Jardin de Perelandra", et vous vous dites peut-être que le temps va vous manquer. Et là, vous vous sentez submergé comme jamais. Pour vous aider à reprendre conscience et à démarrer, je vous présente le Jardin fait à l'Instinct ! Vous allez utiliser votre instinct pour forger un partenariat et travailler consciemment avec la nature dans votre jardin. Rien de plus simple. Pas de test kinésiologique à apprendre et aucun test à faire. C’est juste vous, votre instinct et la nature. Vous pouvez commencer le jardinage instinctif avec votre jardin déjà existant ou vous pouvez commencer un nouveau jardin à partir de zéro. Et si vous n’avez pas de terrain, vous pouvez appliquer le jardinage instinctif avec des plantes d’intérieur ou des plantes de terrasse en pot ou à tout ce que vous avez qui pousse dans le sol. Tout ce que vous avez à faire est d’activer votre jardin instinctif en faisant le processus simple en deux étapes [ci-dessous], puis vous pourrez poursuivre votre aventure.





Activation d'un jardin instinctif

1. Notez la description et les objectifs (le DDB*) de votre jardin. Par exemple : Un potager avec des légumes et des herbes qui peuvent fournir des produits frais à la fin du printemps, pendant l’été jusqu'au début de l’automne pour ma famille de quatre personnes (deux adultes et deux enfants âgés de huit et douze ans). Voici la liste des légumes que ma famille ne mangera pas et voilà ceux que ma famille aime : (écrivez chaque liste de légumes). Ou bien : Des plantes en pot remplies de fleurs que je pourrai entretenir facilement avec mon emploi du temps de dingue entre mon travail à temps plein, prendre soin de nos deux enfants et faire du bénévolat une fois par semaine à la Croix-Rouge locale. J’aimerais que ma terrasse et ces fleurs me donnent un endroit tranquille pour me ressourcer et retrouver mon équilibre. Ou bien : Le champ de 5 hectares situé juste au-delà de l’extrémité ouest de la grange. Je veux que ce champ soit le pâturage de nos douze moutons au cours du printemps et de l’été à venir.

Ce sont des exemples pour vous donner une idée de ce qu’il faut inclure lorsque vous décrivez votre « jardin » et ses objectifs. Vous donnez à la nature la définition, la direction et le but de votre jardin.** C’est ce que la nature utilisera pour vous donner les informations nécessaires à la création et au maintien de votre jardin en équilibre. Vous aurez peut-être plus, ou moins, de personnes à nourrir. Ou vous voudrez peut-être aussi des fleurs dans votre potager.*** Ou alors vous voudrez juste un jardin d’herbes aromatiques. C’est à vous de définir quel type de jardin vous voulez. Ajoutez également des informations sur les contraintes de temps. Le temps que vous pouvez passer dans votre jardin si vous travaillez également à temps plein et que personne d’autre dans la famille ne veut ou n’est intéressé à vous rejoindre dans le jardin est différent du temps qu’une famille de quatre personnes qui sont toutes intéressées par le jardinage peut y consacrer. N’ayez donc pas peur d’ajouter des questions de temps réalistes. Rappelez-vous, tout jardinage, et en particulier le jardinage co-créatif, devrait être relaxant et amusant, pas une torture.

2. Trouvez un endroit tranquille, mettez-vous à l’aise et dites ce qui suit (à haute voix) : Je veux activer un jardin instinctif selon Perelandra pour travailler consciemment avec la nature et je veux que le DDB suivant soit au centre du partenariat. [Lisez à haute voix ce que vous avez écrit à l’étape 1.] Je demande que tous les apports pertinents de la nature me soient donnés par mon intuition, mon instinct ou toute autre manière compatible avec un jardin instinctif selon Perelandra. Voilà. Vous avez maintenant un jardin co-créatif activé et un partenaire enthousiaste qui a hâte de travailler avec vous. Félicitations !

Texte de Machaelle Wright

Traduction François Deporte

* DDB = Définition, direction, but ** DÉFINITION : Potager. DIRECTION : Donner des produits au printemps, pendant l’été et au début de l’automne. OBJECTIF: Fournir des légumes à ma famille de quatre personnes (deux adultes et deux enfants âgés de huit et douze ans). Voilà légumes que ma famille ne mangera pas. Même si vous n’incluez pas de fleurs ou d’herbes dans votre potager, la nature peut en inclure quelques-unes afin de créer une biosphère de jardin plus équilibrée. Il peut même inclure un légume que vous avez énuméré et que votre famille ne mangera pas (toujours la notion d'équilibre global). Pour un jardin d’herbes aromatiques, vous devrez peut-être inclure des fleurs ou des légumes. Pour atteindre l’équilibre, nous ne pouvons pas nous enfermer. Dans le jardinage co-créatif, la flexibilité est la clé.





Logo FB.jpg

Bonjour et merci pour votre visite !

Ce blog pour découvrir et approfondir vos connaissances des élixirs Fleurs de Bach ainsi que des Essences Perelandra.

Pour recevoir
toute motre actu

Merci pour votre envoi

  • YouTube - Black Circle
  • Facebook
  • Instagram
bottom of page